Roumanie, la lumière vient de l’Est???


Cunoscuta istorică franceză Catherine Durandin, specialistă în istoria recentă, mai cu seamă în istoria comunismului şi a României moderne a scris ieri, pe 1 septembrie, un articol pe http://www.contributors.ro (vă sună cunoscut?). Articolul, scris în limba franceză este reprodus integral mai jos şi face o analiză obiectivă şi pertinentă a situaţiei din România ultimelor luni. Sau o fi un Articol scris la sugestia lui Funeriu sau mai ştiu eu a cui?!?!

Îl redau în original. Dacă va fi nevoie îl voi traduce. Precizez că e citat, aşadar e cu ghilimele, de fapt e cu italice. Intertitlurile aparţin autoarei:

Catherine Durandin

Catherine Durandin

En premier lieu, mes remerciements vont au site contributors.ro qui accepte des interventions en français et un débat entre lecteurs en roumain,  français, anglais…De mon côté, j’avoue être bonne en version  et plus faible en thème en roumain… Ce n’est donc pas par mépris mais par respect pour la langue roumaine que je me permets d’utiliser le français. Et j’ai beaucoup d’estime pour les lecteurs qui prennent le temps de me lire. A mon tour, je lis observations, réactions etc

En second lieu, j’écris en tant qu’analyste et historienne française, et ne prétends pas  atteindre LA VERITE  mais interroger sur des processus, des contrats, des respects de valeurs, qui ont été mis en cause ces dernières semaines. Je crois aussi, comme historienne du temps présent, que l’observation en distance aide à plus de lucidité. En tant que française, j’ai été amenée à m’interroger sur mon histoire, nos stéréotypes, nos réflexes culturels via des analystes américains comme Paxton qui s’est penché sur la France de Vichy ou à des historiens  anglais comme T.  Zeldin qui a su décrypter les passions françaises. J’observe. Point. Parfois, je m’inquiète ! Et n’étant pas une femme politique ni une intellectuelle « stipendiée » par un parti, j’écris  et je réagis avec liberté.

Il serait tout de même correct qu’une certaine presse roumaine cesse de faire croire à ses lecteurs que les écrivains et universitaires étrangers qui se sont inquiétés des mesures d’investissement du pouvoir par le tandem Ponta/ Antonescu  au mépris de la loi bénéficient de subsides en millions de lei de la part du PDL. A moins de prouver ces financements !

Il serrait correct que ces mêmes quotidiens comprennent   en dépit de leur militantisme que l’USL n’a pas le monopole du BIEN et du JUSTE et que d’autres partis et d’autres alliances peuvent, aussi, se soucier avec sérieux de l’avenir de la Roumanie. Cela, d’autant plus que cette alliance USL associe des PSD et des Libéraux dont nous avons cru que l’histoire, l’idéologie, et les projets sont tout à fait différents ! Combien de membres du PSD ont – ils connu eux ou leurs parents les prisons communistes, ou vécu l’expérience du canal ? La liste serait intéressante !!!

Que la lumière vienne de l’Est en Roumanie ! Quelle surprise ou quel retour en arrière !

Au  tout début  des  années 1990, la Faculté d’Histoire de Bucarest a organisé un séminaire de réflexion critique portant sur les stéréotypes et les manipulations de la propagande communiste. Lucian Boia et d’autres historiens mettaient  en œuvre une relecture  des manipulations du langage totalitaire/nationaliste communiste. Il y eut des textes magnifiques ! L’un d’eux portait sur la propagande «  La lumière qui vient de l’Est » …. Ces séminaires et leurs résultats ont été publiés  en un  nombre d’exemplaires réduit … mais ont atteint l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales où je suis professeur à Paris : j’ai acheté cette publication à  la boutique de la Faculté d’Histoire en 1993.

Je me permets de préciser  un «  détail » : avant 1989, les ouvrages  de propagande – par exemple les écrits sur  l’ethnogenèse du peuple roumain-  nous étaient offerts et distribués à l’Institut des Langues Orientales  à Paris par les services de l’ambassade de Roumanie ! Nous avons travaillé sur ces textes comme sur des cas d’école !

Ces relectures de la propagande communiste – la Lumière qui vient de l’Est- ont depuis plus de 20 ans circulé largement : revues, ouvrages, émissions de TV, séminaires et en 2006, sous la présidence de T. Băsescu  a eu lieu la  condamnation des crimes du communisme !  Décidément, la lumière n’était pas venue de l’Est…

Est / Ouest : quel sens ?

Je n’ose pas imaginer que, d’un pays européen membre de l’UE, allié des Etats-Unis et membre actif de l’OTAN, émane un langage de retour à la guerre froide !  L’Est russe c’est aujourd’hui Poutine président, les journalistes d’opposition poursuivis et parfois liquidés, ce sont trois gamines un peu trop insolentes, les Pussy Riots, jugées et internées pour trois ans de camp ! En France Serge Gainsbourg a, il y a longtemps, chanté une Marseillaise insultante sans être arrêté ! Ceux qui ne supportaient pas cette audace se sont contentés de crier et puis ils ont fermé leur radio quand Gainsbourg chantait….

Qui pourrait imaginer que les électeurs roumains souhaitent la mise en place d’un régime de type Poutine à Bucarest ??? Il est vrai qu’il est l’un des hommes les plus riches du monde….

Alors si l’Est n’est pas un modèle, n’est pas un pôle d’attraction, pourquoi l’Ouest serait- il un épouvantail ???

Rien de magique à l’Ouest en crise ! Mais la quête d’un équilibre des institutions, la quête d’une sortie de récession économique,  la quête d’une lutte contre les discriminations… Le respect, au mieux, de l’alternance politique qui, parfois, suppose sur de courts termes, des phases de cohabitation, c’est-à-dire de négociations…Qui sont difficiles.

Quant à l’UE qui s’est construite sur une exigence de paix – souvent contre les mémoires blessées par la guerre –  des populations qui y sont engagées, pourquoi l’USL en fait –elle une caricature ? Il y aurait quelques chefs odieux, de Barroso, à Reding en passant par cette pauvre Ashton qui s’exprime peu, quelques chefs déterminés à humilier le partenaire roumain, membre de l’UE ?  Quelques petits tyrans européens- dont politiciens de l’USL, journalistes et analystes politiques connaissent parfaitement la nature de la mission et les fonctions, auraient décidé – et pour quelle raison ???- de traiter la Roumanie comme une colonie !

Cette caricature est faible, sinon tragique : la Roumanie a ses propres députés au Parlement européen dont la voix  vaut ce que valent toutes les voix des pays membres.  Il n’y a pas de diktat de mini tyrans européens hostiles – et pourquoi encore – à l’adresse de Bucarest ! Si la population roumaine décline, ce qui est le cas pour la Bulgarie aussi, l’UE en porte  t-elle la responsabilité ?  Moins de citoyens roumains signifie moins de députés à Bruxelles !

Cette logique de représentation au Parlement en fonction de la population ne relève pas d’une politique de communication, mais de la vie tout simplement…De la tendance démographique…

Un écrivain étranger et historien n’a aucun conseil à donner. Mais l’ observation des faits et l’analyse des dérives du langage sont de son ressort…Car nous parlons tous à Bruxelles !!!

Que l’hostilité émane de l’Ouest et que la lumière soit à l’Est perturbe une historienne française, européenne, occidentale, libre de sa parole et non «  stipendiée ».

Il y a une jolie chanson française de Barbara qui dit, «  Dis, tout le temps perdu ne se rattrape pas ». A méditer.

Il y eut donc un excellent séminaire de déconstruction de la propagande communiste élémentaire à la Faculté d’Histoire de Bucarest … dès 1990/1991 …. qui fut suivi de nombreuses et nombreuses réflexions  pour aboutir à la condamnation des crimes du communisme sous la présidence Băsescu.

Mais en 2012, la lumière de l’Est nous revient en plein visage, via media, discours du tandem Crin et Ponta, Iliescu etc…

Ouest coupable !

Depuis la mise en place du gouvernement Ponta et durant la présidence intérimaire Antonescu, les attaques contre l’Ouest, Etats-Unis et UE n’ont cessé, attaques globales mais avec des nuances.

Cine are cu ce, să reflecteze.

Dacă va fi nevoie, voi traduce!

Respect!! ®

Anunțuri

0 Responses to “Roumanie, la lumière vient de l’Est???”



  1. Lasă un comentariu

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s





%d blogeri au apreciat asta: